Scènes vagabondes … en mai

« Scènes vagabondes » c’est un nouveau festival, qui, durant 5 semaines, propose des spectacles de théâtre pour tous les publics, et en itinérance.

"11 à table" Cie Senna'ga

Théâtre d’après un texte d’Agnès Pétreau

A l’occasion de son élection au Conseil Municipal de son village, Chloé replonge dans son enfance. En 1997, elle a cinq ans, une sœur et un frère, quand ses parents décident de devenir famille d’accueil. Avec humour et tendresse, elle nous raconte le quotidien de cette tribu, fait de portes qui claquent, d’éclats de rire, de renoncements individuels et d’élans collectifs.

Vendredi 3 mai

Représentation organisée dans le cadre de "Scènes vagabondes" et de "Par les villages", par Art & Culture-La Chouette et Opening Nights, collectif d’artistes des Bouches-du-Rhône, en partenariat avec l’Âne Hautain et le Bélier Sauvage.

"Olympe de Gouges : De l’intérêt d’ouvrir sa gueule…ou pas" Bretzel Compagny

Trois femmes pour une Olympe ! Trois conférencières qui témoignent de la vie et de l’œuvre de celle qui a écrit La déclaration des droits de la femme en 1791. Dans un va-et-vient entre passé et présent, entre petite et grande histoire, (re)découvrez les combats de cette révolutionnaire.

Vendredi 3 mai

Représentation organisée dans le cadre de "Scènes vagabondes" et de "Par les villages", par Art & Culture-La Chouette et Opening Nights, collectif d’artistes des Bouches-du-Rhône, en partenariat avec l’Âne Hautain et le Bélier Sauvage.

"Little cailloux" Cie Itinerrances

Avec Little Cailloux, les toutes-petites et les tout-petits sont invité.es à s’amuser, à réveiller leurs imaginaires, et à s’émerveiller en toute liberté. Embarquez en famille sur un terrain de jeu où la danse, les sons et la musique se mêlent pour ouvrir les regards sur des personnages lumineux. Et à la fin, on clôture par un bal festif guidé par les 3 artistes !

Dimanche 5 mai

Représentation organisée dans le cadre de "Scènes vagabondes" et de "Par les villages", par Art & Culture-La Chouette et Opening Nights, collectif d’artistes des Bouches-du-Rhône, en partenariat avec l’Âne Hautain et le Bélier Sauvage.

Retours sur ce très chouette Week End :

Scènes Vagabondes : 3ème salve à Annot. Ce troisième rendez-vous du festival dédié au théâtre d’Art et Culture-La Chouette, Scènes vagabondes, se déroulait à Annot vendredi 3 Mai et dimanche 5 mai. Les trois spectacles qui jalonnaient le week-end étaient proposés dans le cadre du dispositif « Par les villages » du collectif de compagnies de spectacle vivant Opening night issu du Pays d’Aix avec lequel La Chouette est en partenariat. L’objectif de « Par les villages » est, notamment, d’offrir en des lieux non dédiés, souvent des salles polyvalentes, un aménagement technique optimum afin de fournir aux spectateurs une expérience approchant celle vécue dans un vrai théâtre.

Ainsi, ce vendredi, deux techniciens des Bouches-du-Rhône accompagnaient les acteurs pour préparer la scénographie et installer une régie.

S’il avait fallu choisir un fil rouge pour la soirée de vendredi et les deux spectacles proposés ( 11 à table et Olympe de Gouges, de l’intérêt d’ouvrir sa gueule… ou pas) probablement eut-ce été la citoyenneté.

Où peut-on intimement trouver les ressources pour construire son exercice de la citoyenneté ? Et si celle-ci se construisait un peu grâce au cri de ralliement À table ! lancé à la volée, au quotidien, par les parents ? C’est ce que suggérait Agnès Pétreau de la compagnie aixoise Senna’ga dans 11 à table, la première pièce jouée à 18h30. Et la voici, par un geste, une posture, un changement de rythme, une inflexion de voix campant chacun des enfants, des parents, des personnages de cette polyphonie familiale où se construisent, de renoncements en élans collectifs, les rudiments du vivre ensemble.

Dans Olympe de Gouges, de l’intérêt d’ouvrir sa gueule…ou pas de Bretzel Compagny qui suivait à 20h30, on quittait le registre familial pour l’espace public. Les trois comédiennes incarnaient trois conférencières, un peu déjantées, et proposaient un portrait ébouriffé d’une femme hors-norme. Courtisane, femme de lettres humaniste proposant des écrits en faveur de l’abolition de l’esclavage, autrice de la Déclaration des droits de la femme, Olympe est en rupture de ban de bout en bout, niée par la société patriarcale et finit guillotinée. Le final de la pièce imaginait un bord de scène particulièrement réussi : au terme de cette évocation, très incarnée, les trois conférencières livraient un regard contemporain sur cette vie sans concession.

Le public des deux pièces était nombreux, bigarré, composé d’habitués de La Chouette et de nouveaux spectateurs locaux et brassant les âges. À noter l’entracte roboratif et festif proposé par notre partenaire « L’âne hautain et le Bélier Sauvage » dont la buvette et les repas proposés sous les tonnelles ont contribué à la convivialité du moment.

Dimanche, la compagnie Itinerrance a enchanté le public d’Annot en proposant Little Cailloux, un spectacle dansé destiné aux jeunes spectateurs âgés de 1 à 5 ans. Dans la salle Vérimande, transformée pour l’occasion, cette représentation unique a captivé les enfants et les parents présents. Little Cailloux est bien plus qu’un simple spectacle pour enfants. Il offre une expérience sensorielle riche en émotions, combinant des sons avec des personnages lumineux habillés d’objets détournés. Au total, 43 spectateurs, enfants et parents confondus, ont eu le plaisir d’assister à cette représentation magique. Et ce n’était pas tout ! Le spectacle s’est terminé en apothéose avec une joyeuse danse collective, laissant à chacun le souvenir d’un moment inoubliable.

Prochaine et dernière salve des Scènes Vagabondes : les 22 et 23 mai à l’auberge L’Oustalet de La Colle-Saint-Michel ( le mardi à Monoprix, Cie Ah Le Zèbre !) et au Chamatte de Vergons (Qui va là, Cie Ah le zèbre ! ; notre coup de cœur d’Avignon 2023).

La Chouette équipe.

Cie Ah le Zèbre !

2 spectacles, d'après des textes d'Emmanuel Darley, pour découvrir un acteur et un auteur sous différents angles ...

"Le Mardi à Monoprix"

Chaque mardi, depuis quelque temps, Marie-Pierre vient s’occuper de son père veuf, dans le quartier où elle a grandi. Mais surtout, le mardi, Marie-Pierre et son père vont à Monoprix. Ils vont l’un et l’autre dans les rayons. Puis ils font la queue et passent à la caisse. 
On les connaît ici. On les regarde. On regarde Marie-Pierre surtout. Avant, il y a de ça du temps, Marie-Pierre, son nom, c’était Jean-Pierre.

Mercredi 22 mai

Représentation organisée par Art & Culture-La Chouette, en partenariat avec l'Auberge l'Oustalet

Qui va là ?

Abimé, le regard parfois hagard, l’œil vif souvent, Alexandre erre de gare en gare avec pour seul bagage un sac en plastique qui contient toute sa vie. Troublant, il s’invite sur la scène, bouscule nos certitudes et nous emporte dans les eaux troubles du désœuvrement. Un seul en scène poignant, merveilleusement interprété, qui nous amène à porter   un regard sur une vie au bord du gouffre… une claque d’humanité et notre coup de cœur du festival d’Avignon.

Jeudi 23 mai

Représentation organisée par Art & Culture-La Chouette, en partenariat avec le restaurant Le Chamatte.

Partagez l'info !

Reservez en ligne !

Les derniers articles